Surfez sur

WeMedia

Audience presse CIM : les résultats de la Vague 2

Le 18 mars 2014, le CIM a publié la deuxième vague de son étude d’audience presse ‘nouvelle mouture’. Désormais, l’étude sort tous les six mois. Cela n’empêche en tout cas pas les titres spécifiques des éditeurs Febelmag de résister relativement bien, contrairement à d’autres médias.

On le sait, en septembre 2013 l’étude d’Audience CIM est entrée dans une nouvelle ère. On mesure toujours l’audience papier (Print), mais celle-ci est complétée par l’audience digitale via appli ou PDF (Print + Digital), voire par les visites de site Web (Total Brand). Désormais, tous les moments de lecture sont enregistrés et en termes de data cela engendre aussi une avancée pour la presse magazine.

 

La Vague 2 de l’édition 2012-2013 (terrain du 1/12/12 au 30/11/13, 10.115 enquêtes) et les résultats de la première vague de septembre 2013 se chevauchent donc durant six mois. Il s’avère alors – malgré un marché média difficile – que le secteur magazines obtient un résultat convenable. En général, lorsqu’on additionne les titres des membres Febelmag, la progression en termes d’audience ‘Total Brand’ compense la légère perte en audience Print. Les hebdomadaires enregistrent une hausse d’environ 1 % du papier au digital, mais de près de 3 % en ‘Total Brand’. Les meilleurs scores sont réalisés par les bimensuels avec une hausse de 8 % du Print pur au Print + Digital, tandis que les mensuels enregistrent de 1 % de hausse en Digital à 8 % en Total Brand.

 

‘« On constate clairement que l’audience Print stagne ‘», explique Bernard Cools. Le deputy general manager de Space ajoute dans la foulée que la croissance se situe au niveau du Digital, même si celle-ci n’évolue pas aussi vite pour chaque titre. Et de conclure : ‘« Les magazines sont toujours utiles, voire indispensables dans un plan média, mais cette vague nous enseigne qu’eux aussi doivent être considérés comme des marques média. ‘»

 

Pour la publication des prochains résultats, il faudra attendre septembre 2014. Ce n’est qu’alors qu’il deviendra possible de comparer deux années sur une même période.

 

Ajoutons pour terminer que l’audience n’est qu’un des paramètres permettant d’évaluer l’intérêt et le poids de la presse magazine dans un plan média. La qualité du contact doit elle aussi être prise en compte. L’effet publicitaire est en effet fortement influencé [étude Sanoma Engagement] par l’attachement et l’intensité de l’expérience média.

Print Friendly, PDF & Email