Surfez sur

WeMedia

Chief editor’s words : Birte Govarts (Joepie)

Lorsque j’avais 13 ans, tous les mercredis je sautais sur mon petit vélo pour aller chercher le nouveau Joepie chez le libraire. J’y ajoutai rapidement Fancy et d’autres. Jusqu’au jour où ma mère me prit à part pour me dire de ne pas dépenser tout mon argent en magazines. Message reçu, mais cela ne tempéra pas pour autant mon enthousiasme. Je lisais de la première à la dernière page chaque magazine qui me tombait entre les mains. C’était synonyme de détente totale. C’est donc pour moi un énorme privilège de pouvoir réaliser Joepie et apporter un sentiment identique aux adolescentes d’aujourd’hui.

Je trouve les magazines tellement attrayants parce qu’ils jouent sur le rythme de lecture un peu plus lent adopté par les gens, qui sont de ce fait plus réceptifs à des sujets traités en profondeur, à l’analyse. A présent que Joepie est devenu un mensuel, nous misons réellement sur ce tempo. Ce qui ne signifie pas que nous nous limitons à cela. Au contraire, l’application lancée cette année et le canal Joepie sur HLN.be, jouent sur une lecture plus rapide.

Si je compare l’hebdomadaire Joepie au mensuel, je constate qu’auparavant nous publiions davantage de nouvelles et de rumeurs, même si celles-ci étaient déjà un peu dépassées au moment de la parution. A présent l’actualité n’est plus l’élément principal. Par exemple, lorsqu’un artiste sort un nouvel album, cela reste une excellente raison de l’interviewer, pas sur l’album lui-même, mais plutôt sur la personne qui se trouve derrière l’artiste.

L’app est complémentaire : l’actualité deux fois par jour, avec beaucoup d’interaction. Joepie est le magazine qui circule le plus et nous faisons tout pour qu’il en soit de même en ligne : inciter les lectrices à partager le plus possible de nouvelles. Magazines love digital. Je pense que notre application et notre canal sur HLN.be en sont les meilleurs exemples. Ils présentent deux avantages non négligeables : d’une part, cela nous a aidés à déterminer sur quel canal diffuser le contenu le plus approprié ; d’autre part, c’est une magnifique opportunité d’élargir votre commu- nauté. Je ne nierai pas que notre objectif, avec cette application, est d’attirer des jeunes filles vers le magazine.

Ce n’est pas parce que je pense que les magazines et Internet se renforcent mutuellement, que nous les considérons comme nos deux seuls canaux. Non, l’ensemble inclut également, selon moi, des événements bien choisis et un merchandising efficace.

Ainsi, nous organisons pour la première fois fin juin la Joepie Pool Party et nous avons déjà à plusieurs reprises occupé le Carré avec le Joepie Music Club. L’atout majeur de ces événements est qu’ils vous permettent de rencontrer votre groupe cible. C’est clairement très important pour un magazine comme Joepie : les thèmes que nous abordons peuvent avoir un caractère intemporel, mais leur contenu doit évoluer constamment et pour cela, vous devez rester très proche de votre groupe cible. Dans ce contexte, le digital est également un élément primordial : le feedback obtenu via les médias sociaux est souvent très sincère et très direct. Au niveau de la rédaction, cela nous aide énormément à aller de l’avant.

Birte Govarts, rédactrice en chef Joepie

 

Print Friendly, PDF & Email