Surfez sur

WeMedia

Chief Editors’ Words: Ingrid Fallay (Ciné Télé Revue)

Ciné Télé Revue, c’est plus qu’une part de mon existence. Cela fait 22 ans que je travaille pour l’hebdo et, pendant tout ce temps, j’ai gravi pratiquement tous les échelons : de correctrice à rédactrice en chef en passant par journaliste. Je peux donc affirmer que je connais le magazine comme ma poche, ce qui ne m’empêche pas de continuer à être ébahie par les réactions des lecteurs. Ils sont très dynamiques, ne manquent jamais de dire ce qu’ils pensent et ne vous pardonnent pas la moindre erreur.

C’est précisément cela que je trouve génial chez Ciné Télé Revue. C’est une grande famille, une vraie communauté, à qui nous voulons offrir un magazine au contenu aussi complet que varié. Ciné Télé Revue ne traite pas seulement en détail les thèmes de la télévision, du cinéma et des célébrités, mais aborde aussi les sorties littéraires, la santé, les animaux de compagnie, les voitures… Bref, tout le monde y trouve son compte dans la famille.

Par conséquent, le défi consiste à pérenniser cette offre et à conserver notre place de numéro un. Sans oublier bien sûr l’impératif de la diversification. L’intégration appropriée du numérique devient cruciale pour les magazines, qui ne peuvent plus se permettre de se concentrer uniquement sur la version papier.

Ciné Télé Revue s’y prend étape par étape. Voici quelques semaines, nous avons lancé une version pour tablette. Et nous avons bien entendu un site web qui obtient de très bons résultats. L’important est de penser en termes d’évolution plutôt que de révolution.

Je ne suis pas jalouse d’autres magazines. Parfois, je vois ailleurs des dossiers fouillés sur des problèmes de société que j’aimerais bien réaliser aussi, mais cela ne cadre tout simplement pas avec Ciné Télé Revue. On peut dire de même des grandes photos publiées par des titres comme Paris Match. Il faut satisfaire sa cible et élaborer le concept qui lui convient le mieux. En Belgique, mais aussi à l’étranger, je ne vois pas vraiment de titre qui pourrait nous inspirer. People US est super bien fait, mais se focalise entièrement sur le people. J’apprécie également Gala, mais c’est un titre plus sélect, imprimé sur du papier de luxe.

Je ne me fais aucun souci concernant l’avenir. Il est évident que les magazines traversent une période économique difficile, mais je suis convaincue que les gens voudront toujours lire des histoires et que les magazines sont idéalement placés pour satisfaire cette attente. Il est clair que magazine ne doit pas forcément rimer avec imprimé. Le support peut très bien changer, mais la lecture de magazines restera toujours une activité très prisée.

Ingrid Fallay, rédactrice en chef de Ciné Télé Revue.

Dans le rayon librairie, je prends toujours … un magazine féminin, tout en vérifiant si Ciné Télé Revue est bien visible.

J’écoute ce que mes enfants écoutent.

Je suis jalouse des gens qui ont beaucoup de vacances.

Je suis surprise … que les lecteurs soient aussi réactifs.

 

Envie de lire plus d’interviews de rédacteurs-en-chef ?

Kristine De Vriese (Royals)

Anne Vanderdonckt (Plus Magaizne)

Frederik De Swaef (Story)

Famke Robberechts (Goed Gevoel)

Alain Devos (Autowereld)

Greg Lievens (TV Familie & Blik)

Jacques Sys (Sport Magazine)

Danny Ilegems (Humo)

Print Friendly, PDF & Email