Surfez sur

WeMedia

Comment s’adresser à la prochaine génération ?

frAGILE - NextGen marketing reportA en juger par la quantité d’articles dédiés aux Millennials et à la génération Z, nombreux sont ceux qui, dans la communauté du marketing, s’inquiètent de la manière d’approcher au mieux ces nouveaux consommateurs. L’agence de recherche InSites Consulting a écrit un article intéressant au sujet de la NextGen, la prochaine génération, et comment les marques peuvent adapter leur stratégie marketing aux besoins et désirs de ce groupe. De nombreux cas ainsi que les témoignages des annonceurs rendent ce rapport très intéressant à lire.

Le rapport présente les réflexions tirées de trente entretiens avec des seniors marketeurs du monde entier. Il aborde les quelques tendances majeures qui contrastent avec celles des générations précédentes et qui relient ce groupe. Cela ne signifie pas que tous les jeunes sont ici représentés, mais ils sont tous confrontés aux mêmes contextes, tels que la digitalisation, la mondialisation, le fait d’être toujours connectés, et les incertitudes majeures comme que le changement climatique et la disparition de certaines parties du marché du travail. D’où le titre du rapport,  » fragile « , se référant au fait que tout est possible pour cette NextGen, le meilleur comme le pire.

Katia Pallini, Content Manager chez InSites Consulting, a assisté Joeri Van den Bergh, expert NextGen, dans la rédaction de l’article :  » L’une de ces tendances est le micro-intérêt et le macro-sens. Ce que nous relevons dans les interviews, mais aussi dans nos propres recherches, démontre que les jeunes d’aujourd’hui essaient une plus grande variété de choses. Tout est si proche ; outre le fait que grâce à Internet ils ne sont pas seulement informés où qu’ils soient, (ce qui leur permet d’avoir une grande ouverture d’esprit), les produits non plus n’ont plus de frontières. Alors qu’ils avaient l’habitude de trouver ‘cool’ de porter les mêmes marques que leurs pairs, on remarque que les jeunes essaient maintenant de mélanger davantage pour affirmer leur propre identité. S’ils adhèrent encore à certaines marques, on note que les grandes marques sont combinées avec des articles provenant de magasins de seconde main, ou de petites marques locales.

On voit en effet qu’ils se préoccupent de l’avenir et que la conscience du monde de demain est bien présente. Ceci ne veut pas dire qu’ils vont tous choisir les éco-marques, mais nous constatons qu’ils investissent les marques de cette responsabilité éco-sociale et qu’ils respectent les enseignes qui s’y impliquent activement.

Mais encore une fois, on voit que tout ne va pas dans le même sens, c’est une génération de dualités. Pour certaines choses la portée sociétale est importante et ils paieront plus, alors que pour d’autres choses ils achèteront au prix le plus bas possible.  »

Lire le rapport complet de InSites Consulting ici :

Sur le même sujet:

Print Friendly, PDF & Email