Surfez sur

WeMedia

Encore plus de choses que vous ne saviez pas sur le média magazine !

Une fois n’est pas coutume : le média magazine a attiré une nouvelle fois l’attention de manière positive. Ceci a déjà été démontré lors de notre événement MAGgnify du 4 octobre (pour en savoir plus, cliquez-ici). Steve Goodman (Group M) a expliqué pourquoi l’agence reconsidère le rôle des magazines dans le mix média (vous trouverez la présentation ici). Il s’avère que dans le monde entier la dynamique et le fonctionnement des marques magazines sont plus valorisées. Nous vous présentons ici quelques faits de nos pays voisins, qui sont intéressants et pertinents pour la Belgique.

Lisez aussi la partie 1 : Ce que vous ne saviez pas encore sur le média magazine 

Il y a quelques années, nos collègues allemands de la VDZ (Verband Deutscher Zeitschriftenverleger) ont créé le terme  » Editorial Media « , avec lequel ils font la distinction, sur tous les canaux, entre d’une part les médias de contenu et d’autre part les réseaux sociaux et les médias fonctionnels, comme les moteurs de recherche. Le terme  » Editorial Media  » permet d’abandonner la manière dépassée de penser en fonction des canaux et de se concentrer sur le point essentiel de chaque sorte de médias : l’utilité primaire pour l’utilisateur.

Dans l’annuaire  » Editorial Media Factbook « , tous les faits et les études sont rassemblés, ce qui n’est pas rien.

Produit par des professionnels

Les études montrent que les lecteurs arrivent à faire la distinction entre les trois types de médias. 72% des personnes interrogées indiquent que l’Editorial Media est produit par des professionnels, ce qui inspire la confiance.

Inhoud professioneel FR

En comparaison aux plateformes, mais aussi aux réseaux sociaux (lisez aussi : Le contexte média impacte la confiance de marque) Editorial Media inspire sensiblement plus de confiance chez les lecteurs, tant en ce qui concerne les nouvelles que les  informations générales.

graph trust in editorial media FR

Comme l’ont montré également des études parmi les jeunes, la formation d’opinion est un rôle important des médias. Les lecteurs sont d’avis qu’il faut donner aux jeunes l’opportunité et la liberté de se forger une propre opinion.

Editorial Media offer reliable information for opinion FR

Les pubs sont intéressantes

Le rôle des publicités dans Editorial Media a également été le sujet de nombreuses études :  les publicités occupent une place intégrale de l’expérience et font simplement partie de l’ensemble. C’est la raison pour laquelle les personnes ne les ressentent pas comme irritantes, mais plutôt comme intéressantes, informatives et encourageant l’achat.

Magazineadvertenties zijn een gewaardeerd onderdeel FR

Magazineadvertenties irriteren niet FR

Par la qualité du contenu offert par Editorial Media, il est évident que les lecteurs et visiteurs de la page passent plus de temps sur une page que sur les réseaux sociaux et fonctionnels, où les lecteurs ont tendance à cliquer plus rapidement sur d’autres liens. Des recherches allemandes ont montré qu’une page rédactionnelle est consultée pendant une durée environ 1,5 fois plus longue que les réseaux sociaux (116 vs 80 s.) et environ 3 fois plus longue que les médias fonctionnels (116 vs 40 s.).

time spent on editorial media FR

Le rapport entre le temps consacré à la lecture et la concentration est rapidement fait. Comme déjà expliqué par Bruno Poyet et Benoît Bochu d’Impact Mémoire lors de MAGnify (voyez la présentation ici), la concentration est la condition principale du traitement d’informations, ce qui est à la base de tous les effets des publicités. (lisez aussi : L’attention présage la vente)

Nous faisons un petit tour en France où la ACPM (comparable à notre CIM) a récemment présenté un aperçu des faits et des chiffres intéressants sur « la presse » :  La Preuve. Une des choses qui a attiré notre attention est le graphique contenant les 5 raisons pour lesquelles les lecteurs suivent des titres de presse sur les réseaux sociaux :

Top 5 reasons for following mag media on social media FR

Afin de pourvoir suivre l’actualité, il faut être rapide. Et quand on parle de rapidité, les canaux digitaux sont inégalables. Mais aussi en France les éditions imprimées restent primordiales en ce qui concerne les informations sur la mode, la beauté, les finances, l’automobile et la décoration intérieure. Pour les voyages et le tourisme, ils occupent la deuxième place après l’Internet.

Graph preferred information source per sector FR

Comme l’ont montré de précédentes études, le média magazine est important pour tous ceux qui ont une passion : un sujet qui forme leur identité et qui est plutôt un style de vie qu’un passe-temps (lisez aussi : La passion se nourrit du média magazine). Ceci a été abordé lors de MAGnify, pendant le sofa session, comme l’une des raisons montrées dans la dernière étude du CIM, pour laquelle notamment les magazines d’intérêt spécialisés semblent avoir du succès. Selon cette étude, il s’avère qu’en France les personnes qui sont très intéressés par les marques, lisent les médias magazine.

Brand addicts love magazine media FR

Nos voisins du Sud sont en tout cas du même avis que les Allemands : ils accordent plus de crédibilité au média magazine et aux journaux qu’aux autres médias. Les raisons ? Les médias de presse donnent de l’information crédible, de l’information plus complète, vraisemblable, et en plus, ils fournissent des commentaires et des analyses appréciés par le public. Ainsi, ce n’est pas surprenant, que 65% des sondés indiquent être prêts à payer pour les magazines (62% pour les journaux).
graph reasons for trust in press media FR

Sources : VDZ Editorial Media Factbook, APCM La Preuve

Sur le même sujet :

Print Friendly, PDF & Email