Surfez sur

WeMedia

Euh… SSP ?

Par les temps qui courent, nous sommes submergés de nouveaux mots de jargon, souvent liés à la technologie. Mais que signifient-ils au juste ? Et que pouvez-vous en faire ? Magazine Media est heureux de vous servir de guide en donnant la parole à des experts en la matière. Dax Vercauteren, Commercial Director Benelux chez Adform, nous parle de SSP.

A lire aussi : Re-evaluating Media : ce qu’on peut mieux faire en Belgique

Qu’est-ce qu’une SSP ?

SSP est une abréviation qui signifie ‘Sell Side Platform’. C’est là qu’en tant qu’éditeur vous proposez votre inventaire en ligne, soit la totalité des gens qui viennent sur votre site et que vous offrez aux annonceurs. Avant, on plaçait des banners que chaque visiteur se voyait présenter. Grâce à la publicité programmatique, vous êtes à même, en tant qu’annonceur, d’acheter de façon plus pointue et la SSP vous y aide.

Cette dernière communique d’ailleurs avec une DSP (ou Demand Side Platform), soit une plateforme similaire, mais alors côté annonceur. Elle lui indique quel est l’objet de sa recherche. Quand l’offre et la demande coïncident, des espaces média sont achetés.

Entre la SSP et la DSP se trouve éventuellement aussi une DMP (ou Data Management Platform). Grâce à celle-ci, un achat n’aura lieu que si l’on aura tenu compte de certains paramètres, par exemple que la personne en question a déjà visité le site de l’annonceur ou surfé sur un blog qui traite d’un sujet spécifique.

Pourquoi la technologie reste-t-elle si importante en 2020 ?

Elle fait partie de la technologie qui permet la publicité ciblée et je ne vois pas cette tendance disparaître d’aussitôt. Cela vous permet en effet de n’interpeler que la partie du public, par exemple, qui a déjà fait montre d’intérêt pour vos services. Du coup, votre communication est plus pertinente pour le groupe cible en question et vous investissez votre budget de manière plus efficace.

Bien sûr, le reach reste important. N’est-il toutefois pas plus intéressant de toucher un large public avec des communications adaptées à la cible ? En tant que détaillant alimentaire, vous faites peut-être mieux de communiquer avec telle personne par le biais d’une offre de vin, tandis que telle autre personne sera plus intéressée par la bière. Pour y arriver, la publicité programmatique est encore plus importante.

Comment les magazines et les sites magazine pourraient-ils encore mieux exploiter une SSP ?

Le grand atout des magazines, c’est qu’ils touchent des publics niches. Il ne s’agit peut-être pas de beaucoup de gens, mais ce sont des groupes très homogènes que certains annonceurs cherchent à viser. Proposer cette audience – plutôt qu’un inventaire – me semble très intelligent de la part d’un éditeur.

À côté de cela se pose évidemment la question de savoir si l’on peut aussi faire acheter des annonces magazine, telles quelles, via la publicité programmatique. Nous effectuons actuellement un test en France, mais ça reste une question assez analogue en soi. Avec les magazines numériques, ça fonctionne évidemment facilement. Dans un magazine que vous diffusez par exemple via Issuu, vous pouvez parfaitement, via la publicité programmatique, ajouter des annonces destinées à un public bien précis.

A lire aussi :

Print Friendly, PDF & Email