Surfez sur

WeMedia

GQ implique les influenceurs dans la publicité native   

GQ cover Feb 2016Afin d’aider les marques à connaître plus de succès sur les médias sociaux, GQ (Condé Nast) a lancé un nouveau produit de ‘vidéo native’ dans lequel les influenceurs jouent les premiers rôles.

GQ collabore depuis des années avec des personnes que la marque qualifie elle-même d’  » influenceurs « .  Entre-temps, ils sont près de 6.500. GQ fait appel à eux dans le cadre d’études de marché et – pour un petit nombre d’entre eux – pour promouvoir des marques. Le marketing d’influence génère ainsi un cinquième des revenus publicitaires de GQ.

Aujourd’hui, la marque magazine franchit un pas supplémentaire, inspirée par le constat que si les influenceurs comptent bon nombre de  » followers  » sur les médias sociaux, tout en ayant des talents de photographe, ils ne disposent pas nécessairement des capacités requises pour réaliser des vidéos. GQ tente de combler ce manque, d’une part en apportant un soutien aux influenceurs et d’autre part, en y associant la publicité native.

Ainsi, les spots de la première campagne (réalisés e.a. par le créateur de mode Angel Ramos) sont signés du slogan de l’annonceur Rémy Martin Cognac : #OneLifeLiveThem. Au total, la campagne comprend trois récits d’influenceurs, comptant chacun trois vidéos. GQ s’est chargé de toute la production.

Condé Nast n’est d’ailleurs pas le premier média magazine à exploiter le marketing d’influence.  Seventeen et Cosmopolitan (deux titres du concurrent Hearst) ont collaboré avec la société de technologie de publicité vidéo Reelio pour associer les marques et les influenceurs.

Source : www.digiday.com

Envie de lire plus d’articles sur les influenceurs ?

 

Print Friendly, PDF & Email