Surfez sur

WeMedia

Grand Prix de la publicité – la suite

Une promesse est une promesse ! Alors, qui a gagné le 26e Grand Prix de la Publicite en France ? Une marque française.

La finale s’est jouée entre Evian et Diesel, deux campagnes fortes donnant l’image de marques qui savent se renouveler sans se répéter. En choisissant la campagne de BETC Euro RSCG, les jurés ont plébiscité la simplicité d’une idée qui s’appuie avec force, intelligence et élégance sur la jeunesse, le territoire de marque d’Evian. Ils ont aussi récompensé le renouveau d’une communication prenant avec brio la succession de campagnes hyper primées.

Par 40 voix contre 18, la décision a coulé de source : le jury du 26e Grand Prix a élu Evian ‘« Live Young ‘» de BETC Euro RSCG comme la meilleure campagne presse magazine de l’année. Cette campagne print avait déjà été primée à Cannes l’an passé et dans les plus grands festivals de pub dans le monde.

Cette campagne crée l’événement chaque année en se réinventant totalement. Elle est simple, efficace, belle. C’est une vraie campagne de presse, car la presse magazine ce n’est pas que de l’écrit c’est aussi du visuel ‘» avait affirmé Jean-Paul Lubot, Président du SPM Marketing&Publicité, au moment du tour de table final. Les jurés ont été du même avis, trouvant une modernité sans cesse renouvelée dans les campagnes de cette marque dont l’histoire d’eau a débuté il y a plus de 2 siècles.

DIESEL

Bis repetita : il s’en est fallu de peu pour que Diesel remporte le Grand Prix. Mais comme en 2008 (où la marque était finaliste contre Aigle), le fabricant italien de jeans premium s’est fait doubler (par Evian). Les jurés ont été unanimes pour lui attribuer le Prix spécial du jury.

Imaginée par sa nouvelle agence anglo-saxonne Anomaly, sa campagne Printemps/été 2010 sur le thème  » Be stupid  » avait pour mission de réinscrire la marque dans son univers d’anticonformisme et de provocation. Le message, qui affirme son caractère sociétal, n’est pas à prendre au pied de la lettre. Il incite plutôt à être déraisonnable, inventif, un peu dingue, à faire ce qui vous passe par la tête (et le cœ“ur), à prendre des risques, plutôt qu’à réfléchir et intellectualiser…

Les jurés ont aimé le renouvellement de la campagne en phase avec les codes de la marque et notamment le choix du thème qui s’inscrit bien dans la liberté de ton de Diesel. Ils ont aussi souligné le parti-pris graphique de la typo qui donne une vraie identité à cette campagne servie par des photos shootées à Los Angeles par Kristin Vicari, Melodie Mc Daniel et Chris Buck.

Les campagnes préférées de Magazine Media ici

Plus d’info sur le Grand Prix ? Cliquez ici pour connaître les autres gagnants

http://www.pressemagazine.com/le-grand-prix-k20/

Print Friendly, PDF & Email