Surfez sur

WeMedia

Internet mobile : des possibilités d’avenir pour le média magazine

En Europe, la part du mobile dans l’utilisation Internet totale a doublé en un an pour atteindre 16 %. Au niveau mondial, il s’agit même de 25 %. Bonne nouvelle : cela ouvre des perspectives pour le média magazine !

L’Internet mobile explose ! Quelques constats marquants :

  • En 2014, Facebook en a tiré deux tiers de son chiffre d’affaires.
  • Selon certaines sources, la publicité Internet (mobile + desktop) dépassera la publicité TV avant 2020, l’Internet mobile, et notamment la publicité ‘in-app’, s’adjugeant la plus grande part.

Que faisons-nous exactement avec nos smartphones et tablettes ?

La publicité via les appareils mobiles, comme les tablettes et les smartphones, caracolent en tête au niveau mondial lorsqu’il s’agit de vérifier son courrier électronique (> 70 %) et la météo, ou encore d’utiliser les réseaux sociaux. Pour visionner des vidéos et rechercher et acheter des produits et services, les ordinateurs de bureau et portables tiennent toujours la corde pour le moment.

La publicité via les appareils mobiles continue à poser problème à cause du caractère personnel et intime. Il existe toutefois différents types de publicité pour l’Internet mobile dont l’utilisation et l’acceptation varient fortement selon la région. Ce qui frappe, c’est le grand nombre d’utilisateurs indiquant ne pas avoir vu de publicités pendant qu’ils se servaient de leur smartphone. Il reste clairement une belle marge de progression. Entre-temps, les applis semblent rencontrer un franc succès dans la plupart des régions. Les services géodépendants et la vidéo/TV mobile en sont à leurs premiers balbutiements en 2013.

L’Internet mobile ouvre beaucoup de perspectives aux éditeurs, surtout en matière de recherche de produits. Mondialement, les sites Web de magazines (et de journaux) constituent en effet la source primaire en matière de découverte produit. Dans le classement, ils devancent la recommandation personnelle, ainsi que les résultats de moteurs de recherche et les sites Web de marques.

Au regard de l’e-commerce, il s’agit là d’une donnée fort intéressante. Les éditeurs peuvent lancer et gérer l’e-commerce en propre (comme le fait Hearst au Japon), mais les partenariats avec des marques sont bien plus évidents. Voilà donc une opportunité importante, tant pour les fabricants de marques que les marketeers.

Dans ce contexte, l’e-commerce glisse lentement vers le m-commerce, car ici aussi l’Internet mobile prend une importance toujours plus grande. Une étude d’eMarketer révèle à quel point l’intérêt des consommateurs pour le m-commerce est grand.

Dans tous ces développements, c’est surtout la croissance des magazines numériques (in-app ou non) qui pour les éditeurs est importante. Les tirages digitaux croissent d’année en année, pour le moment surtout aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Entre-temps, certains titres à succès sont parvenus à compenser la baisse des tirages papier par une croissance dans l’édition digitale. Pour les années à venir, PwC et Zenith projettent une hausse du chiffre d’affaires du média magazine, générée principalement par la publicité numérique.

PwC démontre qu’il existe une forte corrélation entre le chiffre d’affaires provenant de magazines numériques et le nombre de tablettes actives.

Envie d’en savoir plus ? Découvrez le webinar sur le World Digital Media Factbook.

Print Friendly, PDF & Email