Surfez sur

WeMedia

La demande de contenu magazine augmente de 10 %

En septembre 2014, la consommation de contenu magazine était supérieure de 10 % à celle d’il y a un an. Si on compare avec la même période en 2013, l’audience cumulée des éditions papier et numériques était supérieure de 2,1 %.

Là où, ces derniers temps, on entend surtout parler de tirages en baisse pour les magazines papier, lentement mais sûrement les consommateurs intègrent le contenu magazine numérique dans leur vie quotidienne. Les marques magazines qui façonnent leur contenu pour les différentes plates-formes s’en trouvent bien : les éditions numériques sur site Web, ainsi que le contenu mobile et les médias sociaux via tablette et smartphone jouissent d’une popularité croissante. Celle-ci s’avère toujours difficile à fixer dans des études de tirages et d’audience traditionnelles. L’organisation sectorielle américaine MPA a donc décidé qu’il était grand temps de s’appliquer à enregistrer toutes ces plates-formes de marques et de soigneusement dresser la carte de la façon dont le contenu magazine est consommé. Tout cela sous le dénominateur approprié de Magazine Media 360’°.

Ce programme rassemble différentes sources d’information (généralement les currencies actuelles sur le marché) pour quantifier le nouveau mode de consommation magazine. Les statistiques mensuelles montrent comment les consommateurs se servent des différentes plates-formes et formats. Actuellement, 150 marques magazines sont reprises, représentant 95 % du lectorat.

Il en ressort que l’importance de la vidéo et de l’Internet mobile augmente fortement, de +101,6 % et +90 % respectivement. Cette dernière année, l’utilisation du smartphone et celle de la tablette ont quasi doublé, tandis que l’utilisation du PC/laptop a même baissé de 2,2 %.

Les 10 % de croissance de la demande de contenu magazine en un an de temps démontrent que les marques magazines sont bien vivantes. Evidemment, dans la transition vers le numérique certaines marques ont plus de succès que d’autres, ce qui se reflète dans les chiffres de marques individuels. La transparence accrue qu’offre la MPA au marché et qui permet enfin à nouveau de dresser la carte globale de l’audience magazine, poussera assurément les éditeurs à affiner leur stratégie numérique. Il est à espérer que cela vaut aussi pour la stratégie média des annonceurs, qui peuvent exploiter les marques magazines fortes pour promouvoir l’engagement et les conversations de marques. Aujourd’hui, 80 % des annonceurs magazine aux Etats-Unis étalent déjà leurs budgets sur plusieurs plates-formes.

La prochaine étape pour la MPA est d’intégrer les médias sociaux dans ses rapports mensuels. Comme ces chiffres sont d’un autre ordre et donc difficiles à comparer, ils seront publiés séparément pour l’instant.

Plus d’infos ? Cliquez ici

Print Friendly, PDF & Email