Surfez sur

WeMedia

La prédiction pour 2017 : plus positifs sur le print

C’est cette époque de l’année… Celle où à l’entame de 2017 tout le monde prend un peu de recul pour voir ce qui se dessine à l’horizon. Le fait que chez Print Power on s’attend à un renouveau du print n’étonnera personne, mais ils étayent leurs dires de façon très solide.

Magazine media croit en la force des marques magazines, en print comme en digital, via les applis et les sites mobiles. Voilà, en ce début de 2017 nous avions bien le droit aussi de le clamer haut et fort. Le contenu de qualité se fraye un chemin vers les fans via chaque plate-forme appropriée, voilà ce que nous pensons. En même temps, on voit ressurgir l’appréciation pour le print. Tant chez les créateurs de marques magazines que chez les annonceurs, fort heureusement.

Le print ne nous a bien évidemment jamais quittés : chez nous, la part numérique dans les marques magazines et d’information est toujours fort limitée.  Cependant, ces dernières années les annonceurs et les agences média se sont tournés en masse et de façon unilatérale vers les médias numériques, notamment vers les grandes plates-formes.

Fin de l’année dernière, nous vous avions déjà entretenus sur une nouvelle tendance en matière de luxe : les magazines imprimés. De jolis exemplaires glacés et volumineux avec une durée de vie quasi illimitée qui ne paraissent que quelques fois par an. Le print est l’élément central dans toute une gamme de plates-formes et de produits engagés par la marque magazine pour accommoder les fans. Ces nouvelles marques magazines (ou marques magazines réinventées) ne s’appuient pas – ou en tout cas beaucoup moins – sur des revenus publicitaires, mais beaucoup d’éditeurs aujourd’hui n’en sont pas (encore) là.

Voilà pourquoi c’est une bonne nouvelle, pour toutes les parties, que le print soit présenté sous une lumière plus positive. Avec ses déclarations remarquées au cours des dernières années, l’honorable Sir Sorrell y est bien sûr pour quelque chose. Forts de leurs expériences les grands annonceurs et les agences média en arrivent cependant à la même conclusion : ils ont trop vite mis sur la touche les ‘vieux’ médias pour se lancer tête baissée dans l’aventure numérique. Avec toutes les conséquences et problèmes contrariants qui s’en suivent (bloqueurs de pub, fraude publicitaire, pièges à clics, trafic non-humain, etc. etc.).

Aujourd’hui, il semblerait, petit à petit, que le moment soit venu de passer en revue tous les nouveaux canaux : finalement, qu’est-ce qui fonctionne et qu’est-ce qui ne fonctionne pas ? Et pour les ‘vieux’ : qu’est-ce qui fonctionne toujours ? Pour en arriver à un mix de canaux et de médias qui soit plus efficace et mieux équilibré. Il y a forte chance que dans tout cela, le print finira à nouveau par occuper une place plus importante.

Découvrez cette présentation de Print Power dans laquelle la situation actuelle du paysage média est analysée au scalpel, sur base d’observations pertinentes.

 

Print Friendly, PDF & Email