Surfez sur

WeMedia

Le marketing, le lien entre la rédaction et la vente

Magazine Media est l’œuvre de journalistes, de photographes et de graphistes, mais aussi de toute une série de gens qui travaillent dans l’ombre. Tel que le responsable marketing, qui développe la marque et se charge du marché des lecteurs. Chez Produpress, il y a aussi un lien avec la vente, raconte John Jeanquart, Marketing Manager au sein du groupe qui est surtout connu pour ses titres automobiles.

 » En fait, je me trouve au beau milieu de l’organisation et je parle avec tout le monde.  » John Jeanquart connaît sa place, c’est clair. Le Marketing Manager de Produpress entretient de bonnes relations avec la rédaction, mais aussi avec la régie.  » Nous œuvrons ensemble pour un objectif commun « , dit-il.  » Nos commerciaux sont reçus à bras ouverts par nos annonceurs parce que nous sommes très pertinents à leurs yeux. Cela se reflète aussi en interne. Chez nous, pas de tensions entre la rédaction, le marketing et la vente.  »

Quand on lui demande d’énumérer ses responsabilités, il commence par le marché des lecteurs – qui est clairement au centre de ses préoccupations.  » Je suis responsable de la diffusion de nos titres dans les librairies et la fidélisation de nos abonnés « , indique-t-il.  » En outre, je dois recruter de nouveaux lecteurs et le digital, bien sûr, constitue un objectif toujours plus important. Enfin, tous les partenariats et événements font aussi partie de mes attributions.  »

Dans ces partenariats, il y a depuis quelques années aussi un lien avec le monde des annonceurs.  » Nous avons en effet développé une cellule cross-marketing « , explique Jeanquart.  » Dans ce type d’opérations, un annonceur se lie à une action d’un des titres Produpress pour viser l’engagement, les leads et l’expérience. Avec un groupe de lecteurs, nous nous sommes ainsi récemment rendus au Rallye du Maroc avec Volkswagen. Un concours y était associé et après l’événement nous faisons le récit de l’expérience sous forme de publicité native.  »

Pour Produpress, le défi se situe dans tout ce qui se passe en ligne.  Jeanquart :  » Nous nous maintenons bien sur le marché des lecteurs. Il est évident que la presse professionnelle a de nombreux atouts. Cependant, nous nous devons maintenant de prolonger en ligne la légitimité que nous avons sur le papier. Les possibilités y abondent.  »  Le Marketing Manager ne peut toutefois pas entrer dans le détail de ce qu’il y a au programme à ce niveau.  » En off-line, nous hantons une nouvelle maquette qui doit séduire plus de jeunes et de femmes.  » Bref, les magazines de Produpress doivent encore davantage devenir une marque.

C’est d’ailleurs l’évolution qu’entrevoit John Jeanquart pour le marché magazine tout entier.

 » L’Internet offre le grand avantage de pouvoir générer des leads. En tant qu’éditeur, on peut fonder son modèle d’affaires dessus. « 

L’Internet apporte toutefois aussi son lot de défis supplémentaires :  » Via des canaux comme Facebook ou Twitter, les gens reçoivent les infos sur les marques automobiles au même moment que les journalistes de Produpress. En tant que magazine, il faut pouvoir se démarquer davantage encore : faire des tests encore plus fournis, davantage encore pratiquer un journalisme d’investigation…  »

John Jeanquart, Marketing Manager, Produpress

 

Envie de découvrir les autres ‘Makers of Magazines’ ?

Print Friendly, PDF & Email