Surfez sur

WeMedia

Le papier… plus sexy ? Le print est toujours hot

Des professionnels du monde de l’édition, du marketing et de la conception digitale répètent à qui veut l’entendre que le print n’est plus de ce temps. Avec cette conviction, ils se tirent une balle dans le pied, car des études sur l’utilisation média révèlent qu’aujourd’hui encore, le print permet de gagner pas mal d’argent. Une étude néerlandaise récente (Media:Tijd 2015*) démontre que la lecture se fait effectivement toujours avant tout sur papier.

Le Néerlandais investit dans les médias 8 heures et 33 minutes par jour en moyenne :

grafiek tijdbesteding aan media

Ce chiffre inclut le temps média combiné avec d’autres occupations, comme la conduite automobile, le travail ou une autre utilisation média. Voici quelques conclusions notables tirées de l’étude :

  • L’activité favorite est toujours la vision linéaire sur écran de télévision.
  • Côté écoute, on investit le plus de temps dans l’écoute radio via un appareil radio, même si l’écoute audio via Internet est en plein essor.
  • Même si la lecture digitale est en train de gagner du terrain, surtout chez les hommes et les gens ayant bénéficié d’une formation de niveau supérieur, ainsi qu’au sein de la catégorie des 20 à 49 ans, la plupart des gens lisent principalement sur papier.
  • Les jeunes sont en tête en communication et gaming.

grafiek mediatijd per drager

En 2015, la durée de lecture journalière moyenne s’élevait à près de trois quarts d’heure : 43 minutes pour être précis. Pendant la semaine, cette moyenne diminue d’une minute, tandis que durant le week-end, elle augmente d’une minute. Le journal est très lu le matin et le livre le soir. D’autres formes de lecture sont réparties sur la journée de manière plus égale.

La lecture peut aussi être scindée selon la forme du média : soit sur papier et par voie numérique. La lecture digitale comprend par exemple la lecture d’un magazine sur tablette ou celle d’une appli d’information sur un smartphone. Lors d’une journée moyenne, la part des répondants lisant sur papier s’élève à 39 %, contre 20 % pour ceux qui s’adonnent à la lecture numérique. Les hommes, les répondants ayant bénéficié d’une formation de niveau supérieur et ceux dans la catégorie des 20 à 49 ans sont surreprésentés dans la lecture numérique par rapport à la lecture sur papier.

Source : Print Pakt, Media:Tijd (seulement en néerlandais)

* Media:Tijd est le fruit d’une collaboration entre Nationaal Luister Onderzoek (NLO), Nationaal Onderzoek Multimedia (NOM), Stichting KijkOnderzoek (SKO), Buitenreclame-onderzoek (BRO) et Sociaal en Cultureel Planbureau (SCP) et dresse la carte de la consommation, des activités, des supports et des contenus média.

Dans le cadre de Media:Tijd 2015, 2.904 répondants ont tenu un journal pendant quatre jours, voire plus, sur leur emploi du temps. 596 d’entre eux ont été recontactés. Les enregistrements dans le journal avaient lieu dans des espaces-temps de 10 minutes, au cours desquels les répondants consignaient leurs activités d’au moins 5 minutes.

Print Friendly, PDF & Email