Surfez sur

WeMedia

Les femmes et les PRA préfèrent le média magazine

Le média magazine n’a pas son pareil pour toucher les femmes et les PRA. Résultat : les annonces pour les produits alimentaires enregistrent des scores phénoménaux dans ce média :  après avoir vu une annonce ‘food’, près de la moitié des lecteurs a envisagé d’acheter le produit ou l’a bel et bien fait.

Les deux groupes-cibles savent apprécier les annonces dans le média magazine. 71 % des lecteurs entreprennent au moins une action après avoir vu une annonce pour un produit alimentaire : ils ont visité un site Web, ont conservé l’annonce ou se sont forgé une meilleure image de la marque en question. 45 % – en effet, près de la moitié des lecteurs – a envisagé d’acheter le produit ou l’a effectivement acheté.

En outre, les lecteurs du média magazine dépensent plus lorsqu’ils achètent des vivres. Ils sont surreprésentés tant parmi ceux qui consacrent plus de 50 dollars que ceux qui consacrent plus de 150 dollars par semaine à la nourriture.

En comparaison avec d’autres médias, les femmes sont d’ailleurs les plus grandes amatrices des magazines (cela s’était déjà vérifié suite à des études précédentes menées par nos collègues canadiens). Cependant, les PRA aussi – les personnes responsables des achats – préfèrent ce dernier média.  Là où le média magazine obtient un indice de 125 auprès des femmes, la télévision plafonne à 102. D’autres médias, comme la radio et Internet, enregistrent des scores considérablement plus bas encore. Chez les PRA, les différences sont moins grandes. Le média magazine et la télévision obtiennent tous deux un indice aussi respectable de 102, tandis que d’autres médias restent juste en-deçà des 100.

Ces informations proviennent des Category Quick Hits de ‘Magazines Canada’. Pour le secteur alimentaire, on a analysé des données de l’automne 2013.

Plus d’infos (FR)

Plus d’infos (ANG)

 

Print Friendly, PDF & Email