Surfez sur

WeMedia

Les Gen-Narrators : des ogres média influents

Pour beaucoup de Millennials, les médias traditionnels jouent toujours un rôle important. Cependant, cette génération, qui prend de l’importance en tant que consommateur, salarié et surfeur, est tout sauf homogène. Surtout lorsqu’il s’agit de comportement et d’attitude média. ‘Le’ Millennial n’existant dès lors pas, The Economist a circonscrit le sous-groupe des ‘Gen-Narrators’ : des personnes du même âge exerçant une influence particulièrement forte sur les autres.

« Gen-Narrators are just as likely to talk about brands they love as their passions and interests »

dixit Nick Blunden, Managing Director chez The Economist Group.

Les Gen-Narrators ‘sharent’ beaucoup et ont un propre public actif, indique l’étude mondiale de The Economist*(qui s’est adjugée un Gold lors des FIPP Insight Awards 2016). Ce sont des spécialistes fort intéressés et entreprenants qui disposent de réseaux assortis. Aux yeux des Gen-Narrators, la connaissance l’emporte sur l’argent, dit The Economist. Ce groupe consomme plus de médias d’information en ligne que toute autre génération.

Les Millennials influents font évidemment montre d’un intérêt exceptionnel pour les médias et les annonceurs. Pour The Economist, les Millennials forment même le plus grand groupe de nouveaux abonnés et, par la même occasion, la raison principale du succès de l’enseigne sur les réseaux sociaux.

L’image des Gen-Narrators qui ressort de l’étude est celle de solides ‘personal brand managers’, d’ambassadeurs influents et de véritables ‘fact-finders’. Ils font confiance aux marques média traditionnelles pour la perspective objective qu’elles offrent et les utilisent dès lors pour vérifier l’authenticité de l’information. 78 % d’entre eux indiquent que les médias traditionnels sont les plus fiables.

Les Gen-Narrators sont des DJ culturels qui mixent les contenus comme bon leur semble. Pour faire des récits, les médias visuels ont leur préférence. Il vaut mieux que les sociétés en quête d’interaction avec ce groupe leur donnent les coudées franches pour construire leur propre public au sein des Millennials. Cela leur assure l’autorité qu’ils recherchent. Dans ce contexte, le rôle des sociétés est d’abord d’assouvir l’énorme faim de connaissance et d’information et ensuite d’offrir des possibilités de participation sous forme de discussions dans un environnement spécifique sécurisé.

Pour une information plus détaillée :

Source: FIPP.com

* * The Economist a interrogé 90.000 Millennials partout dans le monde.

Print Friendly, PDF & Email