Surfez sur

WeMedia

Les plus de 50 ans prennent le dessus en Belgique : inspirez-vous en !

Le nombre de 50+ augmente d’année en année. Et leur pouvoir d’achat augmente aussi, ainsi que leur préférence pour des produits de qualité. Voilà autant de signaux qui devraient pousser les annonceurs à tenir compte davantage de ce public cible. Mais qui sont les gens qui le composent et que font-ils exactement ? Roularta a résumé une foison d’informations à l’occasion d’un séminaire.

Avant toute chose, Roularta n’est pas une partie neutre en la matière. Avec Plus Magazine, l’éditeur a en portefeuille le magazine de référence pour les plus de 50 ans. Pourtant – ou peut-être justement : par conséquent -, cela vaut assurément la peine de jeter un œil sur ce que Roularta peut nous enseigner.

Commençons par le commencement : les plus de 50 ans forment une cible croissante. Ainsi, dans notre pays leur nombre a augmenté de 3,48 millions en 2001 à 4,14 millions en 2013 (ce groupe a crû de quelque 20 % là où tous âges confondus on note une augmentation de 8 %). Aujourd’hui, ils représentent quelque 40 % de la population. Autre constat, au moins aussi intéressant : le nombre de plus de 50 ans issus des groupes sociaux 1 à 4 a explosé : non seulement ils sont plus nombreux, mais en plus ils jouissent d’un plus grand pouvoir d’achat et d’une meilleure qualité de vie.

L’étude CIM TGM nous permet en outre d’en apprendre un peu plus sur leur comportement. Quelques résultats remarquables : plus de la moitié fait confiance à sa banque, mais 36 % ne s’est pas encore converti à l’e-banking. 70 % étudie soigneusement la composition des produits alimentaires, tandis que 36 % est prêt à payer plus pour du bio. En outre, les plus de 50 ans sont bien plus actifs que les personnes du même âge il y a quelques dizaines d’années : ils sont sportifs et ils préfèrent les produits de qualité.

Il est clair que, vu leur profil particulier, les plus de 50 ans doivent être approchés d’une façon différenciée. Leur nombre croissant ne fait qu’accroître la nécessité de procéder de la sorte. Quant au fait qu’il s’agit de lecteurs de magazine assidus -€“ comme le révèle depuis des années l’étude CIM Presse -, c’est toujours ça de gagné.

Envie d’en savoir plus ? http://newsroom.roularta.be/static/02062015/Thinktank_Plus_02juni_DEF.pdf

Print Friendly, PDF & Email