Surfez sur

WeMedia

Les spéciaux, atout méconnu des magazines

Il en existe de toutes sortes : les ‘spéciaux’ édités par les marques magazines. Soit ils abordent un nouveau thème, exploitant dans la foulée de nouveaux segments d’annonceurs, soit ils se focalisent sur un thème existant couvert par le titre et offrent aux lecteurs des numéros récapitulatifs pratiques. Il s’agit en tout cas d’un bel atout en mains du média magazine. La preuve par excellence : certains se muent en un titre à part entière.

Le 24 novembre 2015, Humo proposera HU.MAN, un spécial hommes ajouté au titre qui ‘« regorgera de récits, de reportages et d’inspiration provenant des mondes du lifestyle et de la mode, des montres et des accessoires, de la maison et du divertissement, des soins et du bien-être, des voitures et des voyages. Concrètement : pour une fois, les 70.000 abonnés Humo se verront offrir un magazine lifestyle en prime.

Si, quelques années après avoir joué avec l’idée de créer une version plus ‘féminine’ avec Uma, la rédaction se fend ici d’un projet moins ambitieux (il s’agit d’une initiative ponctuelle), il y a fort à parier qu’elle sera néanmoins beaucoup appréciée, tant par les lecteurs que par les annonceurs. Pour les lecteurs, il s’agit d’un bonus sympa, tandis que les annonceurs sauront apprécier la combinaison de la période (juste avant les fêtes) et de la cible (les hommes ayant un niveau d’études supérieures)…

Pour les magazines, ces spéciaux sont une belle manière de générer des revenus supplémentaires. Ainsi, avec le magazine lifestyle Miles (qui paraît quatre fois par an), Produpress offre un petit extra à ses lecteurs, tout en se créant surtout la possibilité d’aborder un tout autre type d’annonceurs.

D’autres titres se servent de numéros spéciaux (payants) pour se focaliser sur un de leurs sujets récurrents. Pensons à la bible du régime de Goed Gevoel ou aux six spéciaux lifestyle édités tous les ans par Libelle sous le dénominateur commun de Momentum, tous axés sur un thème spécifique. En outre, on y associe souvent une newsletter électronique, ce qui a le don de créer des possibilités de contacts supplémentaires.

Roularta aussi publie régulièrement ce genre de ‘hors-séries’, comme Nest Jardins, Weekend Recettes ou Le Vif Horlogerie.  » Souvent, nous réunissons des articles déjà parus pour en faire des numéros spéciaux thématiques, qui aux yeux des lecteurs deviennent alors des exemplaires à conserver « , explique Philippe Belpaire, General Manager chez Roularta Media.  » Pour les annonceurs, c’est l’occasion rêvée de diffuser leur message dans un cadre particulièrement approprié. Souvent, en plus d’être vendus au numéro, ces spéciaux sont proposés aux abonnés à un tarif préférentiel. Les volumes souvent importants d’exemplaires vendus révèlent que les lecteurs les apprécient énormément. « 

La meilleure preuve du succès des spéciaux nous vient de ceux qui deviennent des valeurs sûres, voire qui se transforment en des magazines propres. Aujourd’hui, réunissant des recettes pratiques, rapides à réaliser, mais aussi festives, Libelle Lekker paraît tous les mois et s’est donc totalement affranchi de sa marque mère Libelle.

Print Friendly, PDF & Email