Surfez sur

WeMedia

Les utilisateurs d’ appli lucratifs génèrent 85 % du chiffre d’affaires

Les utilisateurs d’appli se suivent et ne se ressemblent pas. Il s’avère en effet qu’un groupe relativement restreint d’utilisateurs lucratifs génère 85 % du chiffre d’affaires in-app (achats et publicités). Par la même occasion, ceux-ci valent 4 fois plus que la moyenne.

Share of ap revenue by category

C’est ce que conclut l’entreprise technologique RadiumOne dans le rapport de recherche ‘State of Mobile Acquisition’, pour lequel ont été récoltées les données de plus de cent millions d’appareils. La société considère que la valeur d’un utilisateur est élevée si, pendant la période d’étude de trente jours, la personne en question a généré un volume d’affaires. Les utilisateurs ayant contribué au chiffre d’affaires via les publicités in-app font également partie de ce groupe.

Dans les catégories ‘musique’ et ‘livres’, les utilisateurs lucratifs génèrent pas moins de 99 % du chiffre d’affaires. Il s’agit généralement de vingt pourcents de la base d’utilisateurs d’une appli. Pour les applis sportives, ce pourcentage est légèrement supérieur, frisant les 30%.

High-value app users by category

Mais qui sont ces ‘high-value users’ ? Comment les reconnaître ?

Tout d’abord, ils font montre en moyenne de quatre fois plus d’engagement que d’autres. Ils ouvrent donc plus souvent les applis ou sont plus actifs dans leur utilisation. Dans le cas d’applis de communication, telle qu’une appli de chat, ils génèrent cinq fois plus de sessions.

Côté applis retail, une autre chose saute aux yeux : en moyenne, les gens en utilisent trois, mais les utilisateurs les plus lucratifs n’en installent qu’une. La différence avec les amateurs de sport est grande : le groupe générant le plus gros chiffre d’affaires utilise justement plus d’applis que l’utilisateur moyen.

Quant aux amateurs de shopping, ils ont installés 45 % d’applis lifestyle de plus que d’autres, pour une utilisation générale et quotidienne (rencontres, météo, emojis,  transports en commun et navigation).

Les chercheurs estiment que le groupe des utilisateurs lucratifs peut encore croître. Aujourd’hui, quelque 18 % en font partie, mais ce chiffre peut monter à 28 %.

Il est conseillé d’augmenter l’engagement chez les utilisateurs qui aujourd’hui ne rapportent rien ou presque rien. A coups de messages push, de reciblage par le biais d’annonces ou d’un programme de fidélité.

Commencez par des analyses in-app pour identifier ce qui caractérise les utilisateurs les plus fidèles. Ouvrez en outre l’œil pour les données provenant de l’écosystème tout entier, des applis d’autres éditeurs et sites Web pour découvrir comment les utilisateurs se comportent ‘dans la nature’. Les données permettent de se faire une idée plus précise des différents types d’utilisateurs et de leur contribution au chiffre d’affaires.

Print Friendly, PDF & Email