Surfez sur

WeMedia

Magazine en point de mire : Highsnobiety

Vogue meets Vice. Voilà probablement la meilleure définition que l’on puisse donner de Highsnobiety, une marque média solide tant hors ligne qu’en ligne axée sur la culture de rue.

Nous l’admettons volontiers : nous ne sommes pas vraiment des fashion victims, au parfum des toutes dernières tendances de baskets et de streetwear. C’est ce qui explique pourquoi le site Web Highsnobiety ne nous était pas vraiment connu.

Highsnobiety store - Diadora X N9000

Highsnobiety webstore

Cela a vite changé quand nous avons eu sous les yeux le magazine du même nom. Celui-ci paraît deux fois par an et inspire les lecteurs en matière de mode, de baskets, de musique, d’art et d’art de vivre en général. Toujours du point de vue de la ‘street culture’.

Le magazine existe depuis 2010 (le blog depuis 2005). À l’époque, Highsnobiety, qui avait été lancé à Berlin et qui est toujours un acteur indépendant, avait créé un petit supplément pour la Fashion Week berlinoise. D’emblée, c’est devenu une édition de collection. Résultat : aujourd’hui, les créateurs en sont déjà à leur 17e édition. Avec ‘Alternative’ comme sujet phare.

Car à chaque fois, tous les récits, reportages de mode et autres sont accrochés à un thème. Le magazine Highsnobiety est donc tout sauf une pâle copie du blog en ligne.

500 millions d’impressions par mois

Le contenu en ligne aussi vaut d’ailleurs assurément le détour. On y trouve l’actualité concernant les marques de mode et leurs modèles, mais aussi des reportages de fond, des vidéos et des listicles : Highsnobiety les propose tous.

Il est dès lors peu étonnant que Highsnobiety soit actif sur à peu près tous les canaux de médias sociaux. Et que la marque appuie fortement cette approche. Là où le site Web génère quelque 8 millions de visiteurs uniques par mois, le consommation de contenu s’élève à environ 500 millions d’impressions par mois lorsqu’on additionne tous les canaux en ligne.

Bref, Highsnobiety est le nième exemple d’une cohabitation harmonieuse de canaux on-line et off-line, chacun doté d’une force propre. Peu importe, alors, si un récit a germé dans un blog ou un magazine… Maintenant, il y a une marque média, basta ! De celles qui aujourd’hui comptent des bureaux à Berlin, Londres et New York…

www.highsnobiety.com

D’autres magazines : 

 

Print Friendly, PDF & Email