Surfez sur

WeMedia

StuMPA : la meilleure idée est la plus simple…

 

Le jury avec Karl Magnus au centre.

[MagazineMedia] Qu’avez-vous pensé des délibérations ? Etait-ce sympa comme expérience ?

[Karl] Etre membre d’un jury, ça reste une expérience sympa, surtout avec une chouette équipe. Pourtant, c’est plutôt éreintant. Etre attentif tout le temps et aborder la dernière idée avec un même intérêt que la première, finalement ça demande pas mal d’énergie.
Ce qui m’a frappé, c’est qu’immédiatement quelques propositions sont sorties du lot; pas seulement grâce à la présentation, mais aussi grâce à la simplicité de l’idée de fond.

[Magazine Media] Qu’avez-vous pensé de la qualité des cases ?

[Karl] Evidemment, les possibilités des magazines ne sont pas illimitées. Mes collègues ont pu constater qu’après cinq éditions les mêmes idées revenaient régulièrement. Pourtant, il y en a eu quelques-unes qui m’ont sincèrement surpris. Pas seulement au niveau de l’idée créative, mais aussi de sa présentation.
Certains des participants ont su nous convaincre de manière quasi professionnelle, voire carrément humoristique, à travers le développement de leur case ou des clips devant l’illustrer. C’était d’ailleurs la première année qu’on travaillait avec des films et à mes yeux ça a été un plus. Certains ont vraiment réussi à faire la différence grâce à cela. à‡a se rapproche aussi davantage de la vraie vie professionnelle. Le fait est là : les capacités de présentation font partie de l’arsenal du créatif.

[MagazineMedia] Qu’est-ce qui est sorti du lot ?

[Karl] Ce qui m’a surtout étonné, c’est qu’à l’occasion d’une cinquième édition les étudiants parviennent toujours à dénicher des solutions fort surprenantes. Chez certains, le magazine se transcende et devient un objet utilitaire. On le voit bien dans le projet gagnant, qui à mes yeux a dominé les autres de la tête et des épaules.

[MagazineMedia] Estimez-vous que les magazines ont leur lot de possibilités publicitaires créatives ?

[Karl] Absolument, et il est certain qu’on les exploite encore trop peu. Il me semble donc logique si de temps à autre on éprouve une sensation de déjà -vu.
Le flux constant de nouvelles technologies entraîne lui aussi des possibilités inédites ; aux magazines de s’assurer qu’ils ne ratent pas le coche.

Découvrez les gagnants du StuMPA.

Print Friendly, PDF & Email