Surfez sur

WeMedia
StuMPA logo 2020

StuMPA 2020 :  les nominés

Les nominés du StuMPA 2020 (Student Magazine Print Award) sont connus. 20 lauréats ont été sélectionnés parmi les 100 candidats. Les étudiants de deuxième et troisième année des Hautes Ecoles en Art Graphique/Publicité ont dû réaliser une annonce magazine avec une extension digitale. Les 20 devront défendre leur création publiquement le 3 avril lors du Young Creatives Day.

StuMPA logo 2020

Découvrez les créations gagnantes de 2019 ici

Les gagnants du concours auront le privilège de se rendre à la Mecque du secteur, à savoir le Festival International Cannes Lions. Les 20 jeunes créatifs devront défendre leur création publiquement le 3 avril lors du Young Creatives Day. Le StuMPA, concours annuel organisé par WE MEDIA, la fédération des éditeurs, en est à sa 11ème édition. Les 11 membres du jury se sont réunis mercredi 19 février pour étudier et évaluer tous les projets.

Les 20 du StuMPA 2020 nominés sont :

Haute Ecole Louvain en Hainaut (HELHa) (prof. Isabelle Hubinon)

  • Davina Lorenzano
  • Shana Manallah
  • Florent Fitdevoie
  • Clémence Menu
  • Emie Hodeige
  • Valentine Cornu
  • Margaux Poncé

ESA Le 75 (prof. Paul Moriau & Paul Van Biesen)

  • Soufyan Boubker
  • Mathieu Knockaert

Luca School of Art Ghent (prof. Anneke Rombaut)

  • An-Sofie Keulen
  • Steve Maes
  • Liesbeth Fauconnier

ESA Saint- Luc Bruxelles (prof. Philippe Lepinois)

  • Mila Evrard
  • Stéphanie Killian
  • Ketcha Luisa Gime
  • Emilie Mainand
  • Apolline Ducobu
  • Robin de Gélas

PXL MAD (prof. Koen Vanstappen)

  • Jinte Tholen
  • Toon Conard

Ce jury est composé de

  • 3 créatifs : Marie-Laure Cliquennois (TBWA), Sam De Win (Prophets) et Nicolas Gaspart (mortierbrigade) ;
  • de 2 professeurs des écoles participantes : Philippe Lepinois (Saint-Luc Bruxelles) et Koen Vanstappen (PXL MAD) ;
  • de 3 journalistes de la presse professionnelle : Marine Dehossay (PUB), Bart Kuypers (MediaSpecs) et Damien Lemaire (Media Marketing – président) ;
  • de 3 représentants des éditeurs-membres de WE MEDIA B2C : Renée Devrieze (DPG Media), Thierry Hottat (Produpress) et Tom Wattez (Roularta Media Group).

La défense, qui se fera devant le même jury ainsi que devant un public composé d’étudiants et de professeurs, aura lieu le vendredi 3 avril à 14 heures chez BBDO dans le cadre du Young Creatives Day. Le Young Creatives Day est une collaboration entre WE MEDIA, Media Marketing et Creative Belgium.

La défense sera suivie par la délibération du jury et la remise des prix. Le but est de désigner les gagnants des 5 Awards, à savoir un Gold, un Silver et deux Bronze, ainsi que celui de la Best School.

Ces awards sont accompagnés de prix exceptionnels pour les étudiants : les gagnants du Gold et du Silver s’envoleront en juin pour le prestigieux ‘Cannes Lions, International Festival of Creativity’, les gagnants des Bronze assisteront au CB Awards & Party à Knokke,

Contact : Nathalie Meskens, Nathalie.meskens@wemedia.be

Sur le même sujet :

Sahra Marly portrait

Qu’en est-il… de Sahra Marly ?

Le 5 avril, les nouveaux lauréats du StuMPA seront annoncés (pour la 10e fois déjà !). L’occasion rêvée pour vérifier ce qu’il advient des lauréats précédents. Sahra Marly a remporté un Silver en 2015. Aujourd’hui, elle est Graphic & Web Designer.

A lire aussi : Qu’en est-il… de Simon Pyson et Maxime Siquet ?

Tout comme Maxime Siquet (link), Sahra Marly a étudié à l’ESA Le 75. En 2015, elle s’est adjugée le Silver StuMPA avec une campagne pour Think Pink:

Ce fut pour elle une belle expérience. « J’ai appris qu’il est important d’ouvrir les yeux sur les possibilités en termes de médias, mais aussi sur ce que la publicité a à offrir en soi », dit-elle à ce sujet. « La publicité ne doit pas nécessairement servir un objectif commercial. Elle peut aussi aider à faire connaître des organisations non gouvernementales. Comme Think Pink. Pour ensuite inciter les gens à soutenir de bonnes causes.

Le print n’est pas mort

Néanmoins, Sahra Marly n’a pas poursuivi dans la voie publicitaire. Du moins, pas en tant que créative publicitaire. « Je me sens toujours plus attirée par le côté graphique, plus que par la création de campagnes. »

Aujourd’hui, elle est surtout Web Designer, notamment en tant que freelance dans différentes agences .Cela ne signifie toutefois pas qu’elle se détourne du print. « Que du contraire », dit-elle. « Certains aspects du print – comme son aspect tactile – sont inégalables en ligne. Le print n’est pas mort. » Selon ses propres dires, il est dommage de penser qu’aujourd’hui la publicité serait plutôt digitale.

Dixit une spécialiste du Web…

Sur le même sujet :

Antoinette Ribas

Antoinette Ribas, présidente du jury des CB Awards, au sujet du print

Antoinette Ribas est une des Art Directors les plus renommées et couronnées de notre pays. Ce n’est donc pas un hasard si elle est présidente du jury des CB Awards. Nous l’avons approchée pour parler d’une des catégories en lice : Press.

A lire aussi : « Les créatifs publicitaires aiment le print »

Creative of the Year (avec Grégory Ginterdaele) aux Merit Awards. Présidente des jurys Direct, Film, Outdoor, Press et Radio aux Creative Belgium Awards. Il semblerait bien que c’est l’année d’Antoinette Ribas, Art Director chez DDB.

Nous nous sommes confortablement installés avec elle pour discuter brièvement de la façon dont elle appréhende la notion de créativité dans le print. D’abord, nous lui avons toutefois posé cette question : ‘Qu’est-ce que vous attendez du jury des CB Awards ?’ « D’être surprise », répond-elle. « J’ai hâte que l’audace revienne en force. J’aimerais en tout cas encourager la prise de risques et l’innovation. Je préfère couronner une tentative mémorable qu’une recette qui fonctionne. »

Elle estime que le print est toujours important. « Cela peut être le début d’une histoire formidable », dit-elle. « Le print est statique, mais de ce fait aussi moins intrusif que le digital. Il offre l’occasion de s’adresser aux gens de façon concise, mais néanmoins puissante. J’en suis convaincue. »

En 2018 aussi, Antoinette Ribas a vu bon nombre de belles annonces, même si c’était surtout dans un contexte international. « Des bons print, bien foutus, avec une vraie idée, un insight aussi inattendu qu’universel, on en voit beaucoup chaque année.  L’an dernier, cependant, j’ai été époustouflée par l’intelligence de la campagne ‘Tagwords’ de Budweiser. ‘Tagwords’ joue sur l’omniprésence de la recherche Google en remplaçant une image de panneau d’affichage, de sous-bock, …  par une phrase de recherche.

Les spectateurs qui suivent les instructions découvrent des images historiques de musiciens célèbres en train de boire de la Budweiser. Des images pour lesquelles il aurait été (financièrement) impossible d’obtenir une autorisation d’utilisation. Cette campagne est graphiquement magnifique, impactante et donne envie de se mettre à chercher. Mission accomplie, donc, car elle révèle à moindre prix le côté iconique et indémodable de la marque. »

Tous à la recherche du ‘Tagwords’ dans notre pays, donc…

D’autres opinions sur Magazine Media :

StuMPA Gold Awards 2017

StuMPA 2017 : voici les lauréats !

Parmi 54 annonces magazine introduites par 6 écoles participantes, le jury de la 8e édition des StuMPA* a sélectionné les vainqueurs de 2017. La défense par les 15 nominés aux StuMPA Awards a eu lieu le 31 mars chez Sanoma à Malines, à l’occasion du Young Creatives Day (vidéo), et ce fut à nouveau une affaire aussi éprouvante pour les nerfs qu’inspirante pour l’assemblée ! (tous les photos ici)

Aidé de Nathalie Meskens de The Ppress, le président du jury, Damien Lemaire (rédacteur en chef de Media Marketing) a décerné les StuMPA Awards aux cinq heureux gagnants.

Cette année, le  StuMPA d’Or et la participation assortie aux Lions de Cannes pendant une semaine ont été décernés à Simon Pyson, marque : Sensoa – Luca School of Art Ghent :

Le  StuMPA d’Argent et la participation assortie aux Lions de Cannes, de 4 jours, ont été remportés par Auke Moonen, marque : Vicks – Luca School of Art Ghent :

Le  StuMPA de Bronze et la participation assortie aux Creative Belgium Awards à Knokke, ont été octroyés à deux participants :

Sandrine Imbreckx, marque : Decathlon – ESA Le 75 :


– Manathan Olivet, marque : Vans – Haute Ecole Louvain en Hainaut :

Le jury a décerné une mention spéciale à Maxime Lauwers, marque: Levi’s – Haute Ecole Louvain en Hainaut :

Le Best School Award revient cette année à LUCA School of Arts Ghent, représentée par le prof Anneke Rombaut et ses talentueux étudiants.

Merci à toutes les écoles et tous les professeurs participants : ESA Le 75 – professeurs : Paul Van Biesen et Paul Moriau, Haute Ecole Francisco Ferrer (HEFF) – professeurs : Julie Rousseau et Pierre Vandevivere, Haute Ecole Louvain en Hainaut (HELHa) – professeur : Isabelle Hubinon, Luca School of Art Ghent – professeur : Anneke Rombaut, Saint-Luc Liège – professeur : Vincent Albert, PXL MAD – professeur : Els Menten.

Un grand merci et tout notre respect pour le travail accompli par le jury des StuMPA 2017: Sam De Win (SamReklam), Marie-Laure Cliquennois (TBWA) et Frédéric Zouag (DDB) ; les professeurs Els Menten (PXL-MAD) entJoseph Daulne (ESA Saint-Luc Liège) ;  Astrid Jansen (PUB), Damien Lemaire (MM – président) ; les représentants des membres éditeurs de Febelmag : Diana De Cat (Roularta), Dominique Catry (de Persgroep) et Tom Wattez (Sanoma).

Nous vous donnons volontiers rendez-vous l’année prochaine !