Surfez sur

WeMedia
Graph magazines and newsbrands combination

Le bon contexte rapporte de l’attention, de la pertinence et de la confiance aux marques

Lors d’un événement destiné au monde publicitaire britannique, Magnetic Media et Newsworks ont présenté leur projet commun, ‘The Power of Context’. Dans ce livre blanc, les deux organisations démontrent clairement et sans équivoque, sur base d’une série d’études (aussi bien propres, p. ex. Trust Matters et Moments that Matter, qu’externes, comme IPA Touchpoints) que les marques média ‘publiées’ offrent aux annonceurs une grosse opportunité, sous forme d’une construction de marque à long terme, d’un contexte de qualité et d’un lien émotionnel significatif avec le public.

Là où le contenu du rapport revêt une grande importance pour le monde publicitaire, le plus gros scoop du jour était que, pour la première fois, le média magazine et les médias d’information se sont engagés côte à côte dans la lutte contre les préjugés et une image négative. ‘The Power of Context’ se focalise sur l’influence du contexte que les marques média offrent à la publicité, tant sur la perception que sur le traitement des informations et des marques.

Dans ce cadre, tant les magazines que les médias d’information ont leur propre rôle à jouer envers les marques.  L’étude Newsworks sondant l’attention (en collaboration avec  PwC, 2016) confirme par exemple une nouvelle fois que la puissance des magazines imprimés se situe aussi bien au début qu’à la fin de l’entonnoir d’achat : au niveau de l’inspiration (donner des idées aux gens concernant les marques et produits), d’une part, et des achats, d’autre part.

Graph - ranking media for product and brand information

Aux yeux de Magnetic Media et Newsworks, le contexte est plus que l’environnement direct d’une annonce.  Les lecteurs magazine ont certaines attentes vis-à-vis de leur lecture favorite, allant ainsi à la rencontre du contenu. Ils projettent ces attentes, ainsi que leur confiance, sur les publicités et les marques. En outre, il existe un dynamisme naturel entre rédaction et commerce, que le public apprécie. Cela rend le média magazine encore plus approprié en tant que média publicitaire. (Lire aussi : ” La TV et les magazines sont peut-être bien les médias publicitaires par excellence “).

‘The Power of Context’ est réparti en quatre chapitres compactes :

  1. ‘Context is all in the mind’ : sur l’effet de la relation entre les médias et leur public sur la publicité et les marques.
  2. ‘You’re in good company in published media’ : comment le contexte influence-t-il la publicité de marque ?
  3. ‘Not all reach is equal’ : la qualité et la visibilité importent bel et bien ; sur l’avantage d’un contexte de qualité pour les marques.
  4. ‘Context = brand discovery = new consumers’ : sur l’efficacité croissante des médias ‘publiés’, impactant des effets business comme les ventes.

Le dernier chapitre aborde aussi la combinaison des médias d’information et du média magazine. L’analyse de Peter Field, que nous avions déjà évoquée précédemment, révèle que les deux sont capables de générer de nouveaux consommateurs pour les marques.

Graph magazines and newsbrands combination

Suite à l’essor du programmatique, l’attention pour le contexte s’est vu reléguée à l’arrière-plan, et ça n’est pas juste. Voilà ce que plaident avec conviction dans ce livre blanc Magnetic Media et Newsworks. Les marques peuvent tirer un avantage considérable du choix méticuleux du bon contexte de qualité. Il est beau de voir que les organisations britanniques montrent la voie et unissent leurs forces pour réattirer l’attention sur ce sujet.

The Battle for Attention, PwC, Newsworks

D’autres recherches sur le même sujet:

IKEA ad in Good Magazine

L’annonce la plus soporifique jamais réalisée est signée IKEA

La nouvelle annonce magazine d’IKEA vous endort douillettement. Cela n’est-il pas quelque peu contradictoire pour une publicité qui, par définition, cherche à capter toute votre attention et à faire en sorte que vous vous focalisiez pleinement sur le message ? Pas quand on vend des lits, a-t-on pensé chez Memac Ogilvy, pour ensuite créer ce quatrième de couverture innovant et soporifique pour Good Magazine.

Il n’y a pas si longtemps, nous avions déjà vu une couverture pas comme les autres dans Good Magazine pour attirer l’attention sur la carence en vitamine D aux Emirats Arabes Unis. Cette publicité IKEA pour le lit ‘Sömnig’ en quatrième de couverture est un bel exploit technique et est destinée à être détachée et installée sur la table de nuit.

Tout dans le ‘Sömnig’ est conçu pour mieux vous faire dormir, dit l’annonce. Grâce à l’encre diffusant une essence de lavande (qui relâche les muscles, ralentit le pouls et améliore le sommeil) et au haut-parleur à ‘bruit blanc’ intégré (qui masque les bruits ambiants), vous n’aurez plus du tout besoin du lit ; le magazine seul vous suffira.  (Veillez toutefois à charger le haut-parleur à l’avance, via USB.)

Source : Adweek

Envie de lire plus ?

Toyota Camry ad InStyle

Un magazine et Toyota font battre les cœurs plus vite

C’est du moins l’idée derrière l’annonce Toyota Camry parue dans l’édition de février 2018 du magazine américain InStyle. Saisissez les moniteurs cardiaques et ouvrez l’annonce pop-up : combien d’excitation l’intérieur de la nouvelle Camry suscite-t-il en vous ? Une annonce unique et mémorable qui met tous les sens en éveil et sur laquelle les abonnés d’InStyle se sont sans aucun doute longuement attardés !

Toyota Camry ad InStyle magazine

Les gens de Toyota avaient contacté InStyle magazine l’an dernier parce qu’ils étaient à la recherche d’une nouvelle façon de promouvoir leur Camry en publicité en 2018. L’annonce fait véritablement entrer le lecteur dans la voiture pour qu’il puisse la découvrir par la vue, le toucher et l’odorat (!) et plus ou moins ressentir ce que ça fait de s’installer dedans. L’annonce s’ouvre à l’aide de poignées dans lesquelles sont intégrés des capteurs cardiaques, qui sont ainsi activés automatiquement, le tableau de bord affichant alors votre rythme cardiaque.

Découvrez ici : Les 5 sens : le toucher

Regardez la vidéo :

Source : Adweek

Plus d’inspiration ?

http://www.adweek.com/brand-marketing/open-the-march-issue-of-instyle-and-check-your-heart-rate-with-this-interactive-toyota-ad/

Jack Daniels ad

Des idées pour sous le sapin : 35 annonces géniales

Pour terminer l’année avec une chaleureuse touche d’inspiration, commencer la nouvelle année avec le plein d’idées et combler un petit moment perdu avec un maximum de créativité… Voilà pourquoi cet article de blog de fin d’année contient une mine d’annonces print géniales et scintillantes.

Pourquoi ?

Parce que 2017 a vraiment été l’année d’une foi retrouvée dans le print et du grand retour des magazines, comme nous l’avions promis au début. Les magazines ont pris au sérieux leur rôle dans la résistance contre le Trumpisme  et le public n’a pas cessé de réitérer sa confiance dans le média magazine. Entre-temps, les enseignes magazine se sont transformées à un rythme toujours plus rapide ( ) et il s’avère qu’en cette ère numérique elles ont même encore gagné en efficacité.

Il y a là suffisamment de matière pour vous pousser à revisiter vos propres idées sur les magazines et le print. Les magazines se voient-ils octroyer dans vos plans l’attention et les budgets qu’ils méritent ? Avez-vous bien suffisamment réfléchi à la qualité d’audience et l’impact du contexte sur l’efficacité d’une campagne ?

Prenez largement le temps de parcourir ces annonces, tout en grignotant un amuse-bouche et en sirotant une boisson, et inspirez-vous d’elles pour aboutir à de bonnes résolutions (magazine) pour 2018 !

L’équipe Magazine Media vous souhaite d’agréables fêtes, une bonne année et une campagne magazine des plus géniales !

Idées créatives :

  1. Servez-vous du pli (‘fold’) : pas au-dessus ni en-dessous, mais à gauche comme à droite
  2. Laissez le public y regarder à deux fois
  3. Laissez un animal transmettre votre message
  4. Rappelez ce à quoi d’autres sont confrontés (Alzheimer)
  5. Jouez avec le papier
  6. Usez de petits trucs visuels à l’aide d’objets et de parties du corps
  7. Adjectivisez votre nom de marque
  8. Racontez une belle histoire
  9. Interprétez une toile célèbre
  10. Amusez-vous avec des logos célèbres
  11. Mettez en image un sentiment familier
  12. Intégrez de la couleur dans votre message
  13. Soyez littéral
  14. Titillez les papilles gustatives
  15. Mettez en image de l’inspiration
  16. Utilisez les lettres d’une autre façon
  17. Utilisez une métaphore visuelle
  18. Exagérez des caractéristiques produit
  19. Usez de jeux de mots
  20. Mettez l’eau à la bouche des lecteurs
  21. Soulignez l’imperfection
  22. Attirez l’attention sur des comportements dangereux
  23. Amplifiez des ingrédients
  24. Travaillez avec un trompe-l’œil/une illusion d’optique
  25. Intégrez un close-up extrême
  26. Trouvez de l’inspiration dans la musique
  27. Avec votre page, régalez le goût et l’odorat
  28. Servez-vous de faits amusants
  29. Créez une illusion de mouvement
  30. Créez un lien clair entre l’image et l’accroche
  31. Utilisez le blanc pour capter l’attention
  32. Créez une ambiance
  33. Animez des objets
  34. Servez-vous du contraste comme métaphore
  35. Brisez les moules pour faire de l’effet

Source : Canva.com

cats eyes

Les 5 sens : plein la vue

Notre série sur les sens touche à sa fin. Dans ce dernier épisode, nous analysons plus en profondeur comment les annonces magazine sollicitent notre vue. Cela semble – et c’est – évident, mais il en découle parfois des campagnes surprenantes. Souvent grâce aux nouvelles technologies.

Depuis que les magazines ont réussi à également utiliser des images mouvantes, l’expérience n’en est devenue que plus riche. Prenez l’édition spéciale du magazine de cinéma Empire. Celle-ci arborait un lecteur vidéo en couverture qui permettait de visionner deux clips évoquant la nouvelle sortie de ‘Fantastic Beasts’ : un ‘behind the scenes’ et une bande-annonce.

Chevrolet aussi a déjà fait appel à la vidéo en magazines. Dans Esquire et Popular Mechanics, la marque a publié une double page contenant un mini-écran sur lequel passait un spot publicitaire : cliquez ici.

 

Chevrolet magazine ad with video

Cela fait d’ailleurs déjà quelques temps que les images mouvantes sont utilisées en magazines. La grande première revient à une annonce parue en 2009 dans Entertainment Weekly.

Hologramme et RV

D’autres technologies aussi peuvent faire rouler de gros yeux. Dans Fast Company, le constructeur automobile Porsche s’est par exemple servi d’un hologramme. Le numéro a été diffusé à 50.000 exemplaires à l’attention d’abonnés fortunés soigneusement sélectionnés. Une des pages contenait un prisme en acétate et des instructions pour l’assembler et l’utiliser. En plaçant le prisme sur une tablette tandis qu’une vidéo était lancée:

Si Porsche prétend avoir produit la première annonce holographique interactive, nous ne voulons pas passer à côté d’une tentative antérieure de  KitKat au Japon. En période d’examen, le boys band populaire DISH// y offrait aux étudiants un divertissement plus que bienvenu.

La réalité virtuelle a elle aussi déjà fait son entrée. Ainsi, NME et Google ont offert aux lecteurs une visite aux studios d’Abbey Road. Pour y arriver, ils ont distribué 80.000 casques de réalité virtuelle Google Cardboard. Dotés du viseur et de l’appli Inside Abbey Road, les mélomanes pouvaient jeter un œil dans les studios de musique légendaires, où tant de disques iconiques ont été enregistrés  (dont ceux des Beatles).NME VR Abbey Road Studios

Exposer la couverture au soleil

Quant à la réalité augmentée, ça fait plus longtemps déjà que son usage est établi. Pensons à la campagne Axa chez nous. Ou à celle que Rossel a réalisée pour la marque 3Suisses. Via une appli smartphone,  les lecteurs de Victoire pouvaient voir en couverture un mannequin présenter différents vêtements et poser pour le photographe. A la fin du clip, on pouvait directement cliquer pour accéder au site Web et au webshop de 3Suisses, où les lecteurs étaient alors libres de se procurer sans délai le ‘look’ présenté.

Enfin, les nouvelles technologies se laissent aussi exploiter à des fins de sensibilisation. La National Health Insurance Company a ainsi imaginé une campagne inédite pour attirer l’attention des gens sur les carences en vitamine D. Et, par la même occasion, pour y remédier. Les couvertures vides d’une série de magazines aux Emirats arabes unis, dont Good Magazine, se remplissaient en effet de contenu lorsqu’on exposait leur encre photosensible au soleil.

De la vieille école

Cependant, tout ne doit évidemment pas toujours tourner autour de technologies nouvelles. Les campagnes plutôt classiques peuvent elles aussi offrir une ‘vue’ surprenante. C’est ce qu’ont démontré Mortierbrigade et Humo aux alentours du Nouvel An. Sur une (partie de) page, ils ont inséré une annonce pour une action autour de livres érotiques, tandis que sur une autre (partie de) page ils ont publié une annonce pour une marque totalement dissociée. Ce n’est pas un hasard si entre les deux publicités une interaction s’est développée : ainsi, le joueur de tennis dans l’annonce pour l’Antwerp Open avait tout l’air de taper sur le postérieur de la dame qui se tenait dans l’autre annonce.

Humo campagne Mortierbrigade

Tout cela pour dire que le papier permet de faire des choses surprenantes qui visuellement titillent ou étonnent le lecteur, voire lui font rouler de gros yeux. Le papier ne manque en tout cas pas de possibilités créatives.

Lisez nos autres articles sur les sens :

Fanta taste ad

Les 5 sens : le goût!

D’échantillons à des annonces comestibles

Le média magazine est en mesure de titiller chacun de nos sens. Après l’ouïe et l’odorat, nous nous penchons cette fois sur le goût. Résultat des courses : des annonces à se pourlécher les babines.

La façon la plus évidente d’associer les magazines et le goût est bien sûr l’échantillon. Innombrables sont les exemples qui font que chez le marchand de journaux vous recevez un produit gratuit lorsque vous achetez un titre, ou que vous trouvez un bon dans votre magazine vous donnant droit à un échantillon (si vous avez un abonnement).

L’on-line, quant à lui, offre d’autres possibilités. La plupart des marques qui y pratiquent le sampling, vous invitent à demander un produit. Cela présente évidemment un avantage important en termes de coûts (il ne faut prévoir des échantillons que pour qui les demande). Toutefois, cela signifie évidemment aussi que les lecteurs ne peuvent pas immédiatement goûter au produit.

Goûter en léchant

4-Welchs-060208

L’échantillonnage est une façon indirecte de proposer une certaine saveur aux lecteurs de magazines. On peut être bien plus direct. Prenez par exemple l’utilisation des ‘flavour strips’. Dans People, la société agroalimentaire Welch’s, spécialisée dans les produits à base de fruits, a invité à déguster sa nouvelle saveur raisin au moyen d’une bandelette collée sur l’annonce. Il ressort du case que relativement peu de gens l’ont fait (29 % des répondants à l’enquête), mais que ce groupe était bel et bien 59 % plus enclin à acheter le produit.

Goûter en mangeant

Volkswagen advertentie  Volkswagen edible ad

Les ‘Flavour strips’ nous rapprochent d’un pas du ‘real thing’ : les annonces comestibles. Volkswagen a réussi à concevoir une publicité mémorable que les lecteurs pouvaient se mettre sous la dent. Un journal belge avait déjà créé une couverture pour son supplément du week-end (entièrement consacré au goût) en papier d’hostie, mais la primeur revient à Fanta.


La marque de l’enseigne Coca-Cola – ‘Nous, c’est le goût !’ – a produit une annonce qui non seulement était comestible, mais qui contenait aussi exactement la nouvelle saveur Fanta.

IKEA a utilisé le papier pour exciter les papilles dans une autre façon:

 

Il ne reste plus qu’à attendre le premier magazine entièrement comestible. Question de ne pas seulement servir d’amuse-bouche, mais de proposer un menu entier…

Découvrez d’autres formules créatives de magazine media :