Surfez sur

WeMedia

La Réclame : comment les médias comptent-ils rebondir après la crise ?

La presse va mieux pendant la crise de Covid, concluent trois experts français dans une émission de La Réclame. Le paysage de la presse n’a jamais été aussi dynamique et les médias n’ont jamais resserré les liens avec les consommateurs plus que ces derniers mois!

Mardi 26 mai, La Réclame (FR) a tenu sa 10ème émission vidéo. Pour répondre aux différentes questions ayant trait à la situation post-covid, La Réclame a invité 3 experts français des médias, à savoir :

Stéphane Bodier, directeur général de l’ACPM (= CIM belge) ;
Gaëtan Duchateau, co-fondateur et directeur des projets de Datagif (agence alliant le fond et la forme);
Philipp Schmidt, Chief Transformation Officer de Prisma Media et directeur général de Prisma Media Solutions.

La Réclame Les enjeux 10

Parce qu’il est toujours intéressant et instructif de regarder par-dessus nos frontières, voici en quelques lignes les conclusions et les attentes de ces spécialistes quant aux mois à venir pour la presse en général.

Redécouvrir la presse

Les marques de presse ont multiplié les publications et les initiatives. Il n’y a jamais eu autant de travail chez les éditeurs/régies qu’en cette période de crise.

Avant le confinement, on lisait la presse mais cette période pendant laquelle nous sommes restés chez nous, a permis à tout le monde de redécouvrir la presse et de démultiplier les relations digitales entre les marques de presse et les consommateurs. Une preuve supplémentaire (si preuve devait encore être faite !) que nous avons affaire à un média totalement moderne. Certains titres de presse ont vu leur audience digitale multipliée par 2 (à noter toutefois qu’en France, les kiosques ont été plus impactés qu’en Belgique).

En somme, cette crise est une vraie opportunité pour la presse, tant auprès des lecteurs que des annonceurs qui sont des consommateurs avant tout et pour qui la presse est le média de la crédibilité et de l’information.

En effet, pendant cette période pénible, les citoyens ont besoin plus que jamais d’informations référentes (on note une explosion des fake news pendant la crise). Et si la presse a bien un rôle à jouer, c’est celui-là !

Nouveaux modèles économiques

Au cours des semaines écoulées, on a vu une véritable transformation dans la recherche de modèles économiques pour palier à des revenus publicitaires en baisse. Certes, cette transformation avait déjà été amorcée mais a été accélérée par la crise. Les inventaires ont explosé, certains médias ont mis les bouchées doubles pour proposer des expériences de plus en plus personnalisées…

Nous l’avons déjà crié haut et fort, mais quand on est absent de la communication, le lien avec le consommateur se dégrade et on n’est plus top of mind. Dans le cadre de cette crise sanitaire qui se transformera tout bientôt en crise économique, les entreprises ont plus que jamais besoin d’être présentes dans l’esprit des gens (du moins, si elles souhaitent faire du business !). Et l’accent devra être mis ailleurs. Le Moi, Mieux, plus de Sens (MMS) devra être central dans toutes les communications. Cela va pousser les marques à être plus durables et à aller au-delà de la consommation de leurs produits. On attend des marques qu’elles transmettent une idéologie, qu’elles aient une conscience sociale.

Conclusion : la presse va mieux après qu’avant la crise du Covid. Elle n’aura jamais été aussi dynamique et n’aura jamais tissé autant de liens avec les consommateurs que ces derniers mois !

Source : La Réclame

Sur le même sujet :